Image 1 of 1

CP_RENAULT_009.jpg

En 1919, Louis Renault devient propriétaire de l'île Seguin, située sur la Seine entre Boulogne-Billancourt et Sèvres. La première usine Renault y ouvre ses portes en 1934. Avec plus de 30 000 employés, elle devient vite un bastion du syndicalisme. Dans les années cinquante, la fabrication en série de la 4CV fera de l'usine Renault le symbole de la croissance et de la modernité de l'industrie française. La fermeture est annoncée en 1989 et, la dernière voiture, une super-cinq, sort en mars 1992. La démolition des bâtiments s'achève en mars 2005. En 2000-2001, une fascination pour ce lieu mythique m'a poussée à pénétrer sur l'île Seguin avec un appareil photo avant la disparition définitive de l'usine.
Copyright
©Célia Pernot
Image Size
1452x2259 / 1.8MB
Contained in galleries
En 1919, Louis Renault devient propriétaire de l'île Seguin, située sur la Seine entre Boulogne-Billancourt et Sèvres. La première usine Renault y ouvre ses portes en 1934. Avec plus de 30 000 employés, elle devient vite un bastion du syndicalisme. Dans les années cinquante, la fabrication en série de la 4CV fera de l'usine Renault le symbole de la croissance et de la modernité de l'industrie française. La fermeture est annoncée en 1989 et, la dernière voiture, une super-cinq, sort en mars 1992. La démolition des bâtiments s'achève en mars 2005. En 2000-2001, une fascination pour ce lieu mythique m'a poussée à pénétrer sur l'île Seguin avec un appareil photo avant la disparition définitive de l'usine.