Image 1 of 1

CP_AGRI_ETHIOPIE_013.jpg

Pendant la saison des pluies, les terres qui bordent le Lac Tana sont inondées. Avec l'aide des Nord-coréens, le ministère de l'agriculture introduit la culture du riz en 1978 afin de profiter astucieusement de cet excédent d'eau et de tenter de remédier au dépeuplement de la région. Ces zones désertées commencent petit à petit à se repeupler. On compte aujourd'hui des centaines d'hectares de rizières. À l'est du Lac Tana, Wereta est un "nouveau village" de cultivateurs nommé par la variété de riz qui a relancé l’économie locale. »Éthiopie août 2011.
Copyright
© Celia Pernot
Image Size
3872x2592 / 2.3MB
Contained in galleries
Pendant la saison des pluies, les terres qui bordent le Lac Tana sont inondées. Avec l'aide des Nord-coréens, le ministère de l'agriculture introduit la culture du riz en 1978 afin de profiter astucieusement de cet excédent d'eau et de tenter de remédier au dépeuplement de la région. Ces zones désertées commencent petit à petit à se repeupler. On compte aujourd'hui des centaines d'hectares de rizières. À l'est du Lac Tana, Wereta est un "nouveau village" de cultivateurs nommé par la variété de riz qui a relancé l’économie locale. »Éthiopie août 2011.