Image 1 of 1

CP_NIL_004.jpg

Le Nil Bleu s'écoule du Lac Tana devant les sculptures du Ethiopian Civil War Memorial construit en 2010 sur sa rive est, face aux constructions intensives menées par les chinois sur sa rive ouest. Pendant la saison des pluies, les tonnes de boue charriées par le fleuve lui donnent une couleur orange. Le nom du fleuve provient de sa couleur foncée, due à sa forte teneur en limon, par opposition avec celle du Nil Blanc, plus claire. De là le fleuve coule sur 5200 km jusqu'à la Mer Méditerranée. Les éthiopiens le nomment Nil Abay, il rejoint le Nil Blanc à Khartoum, capitale du Soudan. Bahar Dar, Éthiopie août 2011.
Copyright
©Célia Pernot / Disputed Waters
Image Size
3872x2592 / 4.7MB
Contained in galleries
Le Nil Bleu s'écoule du Lac Tana devant les sculptures du Ethiopian Civil War Memorial construit en 2010 sur sa rive est, face aux constructions intensives menées par les chinois sur sa rive ouest. Pendant la saison des pluies, les tonnes de boue charriées par le fleuve lui donnent une couleur orange. Le nom du fleuve provient de sa couleur foncée, due à sa forte teneur en limon, par opposition avec celle du Nil Blanc, plus claire. De là le fleuve coule sur 5200 km jusqu'à la Mer Méditerranée. Les éthiopiens le nomment Nil Abay, il rejoint le Nil Blanc à Khartoum, capitale du Soudan. Bahar Dar, Éthiopie août 2011.