Image 1 of 1

CP_JERUSALEM_004.JPG

La cérémonie de la Bar Mitzva célèbre la majorité religieuse des jeunes garçons qui, à l'âge de treize ans, deviennent " fils du commandement ".
À Jérusalem, la cérémonie se déroule devant le mur des lamentations. Suivant le rituel, le jeune homme met sur son bras et sur sa tête des Téfilines, petites boites en cuir qui renferment des passages de la Thora. Posées sur la tête, siège de la pensée, orientées vers le cœur, siège des sentiments, et placées sur le bras, symbole de l'action concrète, les Téfilines sont un appel à la cohérence de l'ensemble des forces de l'homme. Revêtu du talit, châle de prière, le jeune homme fait une prière, lit solennellement un passage de la Thora et récite le Schéma Israël. À cette occasion, il est comblé de cadeaux.
Copyright
©Célia Pernot
Image Size
3008x2000 / 2.4MB
Contained in galleries
Bar Mitzva au mur des lamentations
La cérémonie de la Bar Mitzva célèbre la majorité religieuse des jeunes garçons qui, à l'âge de treize ans, deviennent " fils du commandement ".<br />
À Jérusalem, la cérémonie se déroule devant le mur des lamentations. Suivant le rituel, le jeune homme met sur son bras et sur sa tête des Téfilines, petites boites en cuir qui renferment des passages de la Thora. Posées sur la tête, siège de la pensée, orientées vers le cœur, siège des sentiments, et placées sur le bras, symbole de l'action concrète, les Téfilines sont un appel à la cohérence de l'ensemble des forces de l'homme. Revêtu du talit, châle de prière, le jeune homme fait une prière, lit solennellement un passage de la Thora et récite le Schéma Israël. À cette occasion, il est comblé de cadeaux.